bfmtv

7 jours BFM: prothèses, victimes à la barre - 20/04

Martine Favret, 54 ans, s’est fait poser des prothèses PIP, contenant un gel non autorisé potentiellement dangereux, en 2004. L’une des prothèses mammaires s’est rompue. Cette semaine, Martine a fait le déplacement à Marseille comme 5200 autres plaignantes pour se retrouver pour la première fois face à Jean-Claude Mas, le fondateur de PIP qui a reconnu être à l’origine de la fraude. 7 Jours BFM a suivi Martine au cours de ce procès hors norme.

Mise en ligne le 20/04/2013