BFM Lyon

Rhône: "Chaucidou", une route partagée entre automobiliste et cyclistes laisse les usagers perplexes

Cette nouvelle route, qui possède une seule voie pour les voitures et deux pour les vélos, est pour l'instant jugée dangereuse par les automobilistes comme les cyclistes.

A Saint-Genis-Laval, au sud-ouest de Lyon, une route un peu particulière sème le trouble chez les automobilistes comme chez les cyclistes. Et pour cause: elle ne possède qu'une seule voie et pas de marquage central.

Pour se croiser, les automobilistes doivent donc se déporter sur les bandes latérales. Mais attention, les voitures doivent tout de même laisser la priorité aux vélos, qui bénéficient de deux voies de circulation, une dans chaque sens.

Cette expérimentation menée avec le Grand Lyon est loin de faire l'unanimité chez les usagers de la route.

"On est obligé de s'arrêter quand il y a des cyclistes qui passent. Quand il y aura beaucoup de voitures, je pense qu'on va les serrer de temps en temps", craint un automobiliste interrogé par BFM Lyon.

Les cyclistes, à qui est censée bénéficier cette nouvelle signalisation, sont eux aussi perplexes et inquiets pour leur sécurité.

"Je trouve que c'est dangereux pour l'instant parce que les automobilistes ne connaissent abolument pas ce type de marquage au sol, explique une utilisatrice de deux-roues. Ils roulent sur la piste cyclable, ce n'est pas rassurant."

"Le but, c'est d'appaiser les circulations"

Le "Chaucidou" un terme désignant une "chaussée à circulation douce", vise pourtant à un meilleur partage de la route et à réduire la vitesse des voitures, explique la maire de Saint-Genis-Laval Marylène Millet.

"Le but, c'est d'appaiser les circulations. Plus les voiries sont larges et plus elles favorisent la vitesse", plaide-t-elle.

Mais "c'est un aménagement qui peut-être déconcertant parce que ce ne sont pas des signalétiques qu'on a apprises", concède l'élue. Face aux critiques, elle défend l'aménagement et demande du temps pour que les usagers de la route s'approprient ce "Chaucidou".

Dans les prochaines semaines, des mesures de vitesse vont être effectuées pour évaluer l'efficacité du "Chaucidou". Sur cette chaussée, la vitesse est limitée à 30 km/h.

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions