BFM Lyon

Nouveau week-end de vaccination au parc OL: ce qu'il faut savoir

Le stade de l'Olympique lyonnais est à nouveau transformé en centre de vaccination contre le Covid-19 pendant deux jours après le succès du week-end de Pâques.

Nouvelle opération de vaccination massive ce week-end au Groupama Stadium. Pour la deuxième fois, le stade de l'Olympique Lyonnais se change en vaccinodrome pendant deux jours. Nombre de doses disponibles, rendez-vous, publics concernés... le point sur cette opération de vaccination contre le Covid-19.

•Près de 5000 vaccinations

L'objectif affiché est un peu moins ambitieux que lors du week-end de Pâques, où pendant trois jours le stade avait été transformé en centre de vaccination. Environ 5000 primo-injections de vaccin Pfizer sont attendues au Parc OL cette fois-ci.

•Vaccination samedi et lundi

Contrairement au week-end de Pâques, le centre de vaccination n'ouvrira ses portes que samedi et lundi. Dimanche, le stade retrouve sa fonction initiale pour accueillir le quart de finale retour en Ligue des champions féminine entre l'Olympique lyonnais et le PSG à 14h (à suivre sur BFM Lyon).

•Qui peut se faire vacciner?

Pour rappel, les personnes éligibles à la vaccination au Groupama Stadium sont les personnes de plus de 60 ans, les professionnels de santé, toutes les femmes enceintes à partir du deuxième trimestre de grossesse, les personnes de 50 à 54 ans souffrant d'une ou plusieurs comorbidités ou encore les personnes de 18 à 69 ans présentant un très haut risque de développer une forme grave du Covid-19.

• Pas de vaccination sans rendez-vous

Il n'aura fallu que quelques heures pour voir la quasi-totalité des rendez-vous être réservés. Pour l'heure, tous les créneaux sont complets. Inutile de se présenter devant le Groupama Stadium samedi ou lundi si vous n'avez pas de rendez-vous. L'OL a été très clair sur le sujet: il n'y aura pas de doses en surplus, et il ne sera pas possible de rentrer dans l'enceinte si vous n'avez pas de rendez-vous.

Lors du week-end de Pâques, plusieurs personnes avaient indiqué sur les réseaux sociaux avoir pu recevoir une injection sans avoir l'âge requis, ni de facteurs de risques. Le club avait déjà dû réagir pour indiquer que seules les personnes éligibles et inscrites pouvaient se rendre au stade. Les 3, 4 et 5 avril derniers, les autorités sanitaires s'étaient fixées l'objectif de 3000 injections par jour. Le niveau avait été largement dépassé. Plus de 10.000 vaccinations avaient été réalisés à l'occasion de ce week-end de Pâques.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions