BFM Lyon

Lyon: avec le confinement, les embouteillages ont chuté en 2020

Des embouteillages sur l'autoroute A7 au sud de Lyon (photo d'illustration)

Des embouteillages sur l'autoroute A7 au sud de Lyon (photo d'illustration) - PHILIPPE DESMAZES / AFP

Sur l'année 2020, les embouteillages ont baissé de 17% en moyenne à Lyon, selon les données recueillies par la société TomTom.

Sans surprise, le trafic routier a été beaucoup plus fluide sur les routes lyonnaises durant l'année 2020. Avec les deux confinements du printemps et de l'automne, les embouteillages ont baissé de 17% en moyenne sur l'année, et même de près d'un quart aux heures de pointe (-24%), selon l'index du trafic publié par TomTom.

Trafic en chute libre de mars à mai

La métropole de Lyon a connu une baisse du trafic un peu plus marquée que sur l'ensemble du territoire, où le niveau de congestion a baissé de 14% en moyenne, et de 21% sur les seules heures de pointe. Elle se place à la septième place des agglomérations les plus embouteillées en 2020, derrière Paris, Marseille, Bordeaux, Grenoble, Toulon et Nice.

Dans le détail, le trafic a été réduit de plus de 50% par rapport à une journée moyenne de 2019 pendant 97 jours l'année dernière à Lyon. Ils se concentrent majoritairement sur les mois de mars à mai, lors du premier confinement, ainsi que sur le mois de novembre.

Record de bouchons à la veille du 2e confinement

Conséquence plutôt logique de la baisse du trafic, la vitesse moyenne à l'heure de pointe le matin a été hausse, sur neuf des douze mois de l'année. Au mois de mai et de novembre, on circulait ainsi en moyenne 40% plus rapidement qu'en temps normal.

Malgré cette chute du trafic en 2020, Lyon a réussi à battre des records des bouchons juste avant le début du deuxième confinement. Le jeudi 29 octobre, le niveau de congestion a notamment atteint 62% en moyenne, avec un pic à 140% à 18h, générant près de 450 kilomètres d'embouteillages.

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions