BFM Lyon

Beaujolais nouveau: l'Inter-Beaujolais prévoit une baisse des ventes "de 25%" cette année

La Beaujolais nouveau est disponible depuis ce jeudi. Mais en raison de la crise sanitaire, ce cru 2020 a moins de débouchés pour se vendre.

Le Beaujolais nouveau n'est pas à la fête cette année. En plus de l'annulation des festivités pour la présentation de ce cru 2020, les ventes risquent bien de connaître un véritable trou d'air en raison de la crise sanitaire.

"On va être sur -25% de ventes" en France, a affirmé ce vendredi Dominique Piron, viticulteur et président de l'Inter-Beaujolais, invité de BFM Lyon. Un chiffre qui s'explique en grande partie par la fermeture des bars et restaurants, ainsi que la "précaution" de la grande distribution.

Un vin à dévuster les prochains mois

"Les cavistes ont plutôt bien joué le jeu", fait toutefois remarquer Dominique Piron, qui espère voir cette année les ventes s'étaler sur une période plus longue que d'habitude. "Nous disons que le Beaujolais nouveau, ce n'est pas le 19 novembre, c'est à partir du 19 novembre".

"Comme on a des vins très qualitatifs, les vins seront encore meilleurs au cours des prochaines semaines et prochains mois", promet le viticulteur.

Même baisse à l'étranger

Pour se sortir de cette mauvaise passe, la profession ne pourra pas non plus compter sur les ventes à l'étranger. Le président de l'Inter-Beaujolais anticipe "la même chute qu'en France", de l'ordre de -20% à -25%.

"Le Japon qui est notre premier client est moins touché par le Covid, mais les Japonais sont plus précautionneux donc ils ont acheté moins", explique Dominique Piron. Il pointe aussi du doigt le coût du frêt aérien qui "a explosé" lors du premier confinement et "qui a refoidi les commandes".

Benjamin Rieth Journaliste BFM Régions