BFM Lyon

Auvergne-Rhône-Alpes: plus de 85.000 articles de contrefaçon saisis depuis le début de l'année

Un douanier, image d'illustration.

Un douanier, image d'illustration. - Jacques Demarthon - AFP

Pour les douaniers, aucun secteur économique n'est épargné par les contrefaçons. Ils alertent sur les risques que ces produits représentent pour la "santé et la sécurité des consommateurs".

Textiles, chaussures, maroquinerie... Depuis le début de l'année 2021, les douaniers ont saisi plus de 85.000 articles de contrefaçon en Auvergne-Rhône-Alpes. La dernière en date, une saisie de 15.242 flacons de 33ml de parfum contrefaits imitant diverses grandes marques à Saint-Étienne, le 3 juin dernier.

"Si les vêtements, chaussures et accessoires, les téléphones mobiles et accessoires techniques ainsi que les objets électriques, électroniques et informatiques sont les catégories les plus représentées, d’autres produits dangereux pour la santé et la sécurité des consommateurs sont également régulièrement interceptés par les services douaniers de la région", précise la direction interrégionale des douanes et droits indirects d'Auvergne-Rhône-Alpes.

"Aucun secteur" économique épargné

Les douanes saisissent donc régulièrement des produits de "consommation courante". C'est le cas à Saint-Julien-en-Genevois, en mai dernier, où ils ont intercepté 1059 comprimés et sachets contrefaits. Mais aussi à Lyon en janvier, où ils sont tombés sur 12.000 faux timbres, lors d'un contrôle de fret express.

"La diversité des saisies illustre le fait qu’aucun secteur d’activité économique n’est épargné", explique la direction des interrégionale des douanes et droits indirects d'Auvergne-Rhône-Alpes.

En 2020, la douane de la région Auvergne-Rhône-Alpes avait réalisé 1200 constatations en matière de contrefaçon et intercepté 445.274 articles au total, pour un montant avoisinant les 28.8 millions d'euros sur le marché de l'authentique.

Solenne Bertrand