Chelsea Manning lors d'une conférence à Montréal, Canada, le 24 mai 2018.
 

La lanceuse d'alerte américaine a été écrouée après avoir refusé de témoigner dans une enquête concernant WikiLeaks, et les révélations de la militaire il y a neuf ans.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire