BFMTV

Washington blâme Trudeau et sa "trahison" pour l'échec du G7

Justin Trudeau lors du sommet du G7 à La Malbaie au Canada

Justin Trudeau lors du sommet du G7 à La Malbaie au Canada - IAN LANGSTON / POOL / AFP

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a "poignardés dans le dos" les Etats-Unis, selon le principal conseiller économique de Donald Trump.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau est responsable de l'échec du sommet du G7 car il "nous a poignardés dans le dos", a affirmé dimanche Larry Kudlow, le principal conseiller économique de Donald Trump.

"Il a tenu une conférence de presse et dit que les Etats-Unis étaient insultants", a affirmé Larry Kudlow sur CNN, estimant que les déclarations de Justin Trudeau constituaient "une trahison".

Le Premier ministre du Canada, pays frappé comme l'Europe et le reste du monde de nouveaux droits de douane américains sur l'acier et l'aluminium, a affirmé samedi que ces taxes étaient "insultantes" au regard de l'histoire entre les deux pays, et confirmé des représailles pour juillet.

"C'est une trahison"

Quelques heures plus tard, Donald Trump a brusquement retiré son soutien au communiqué final du sommet de deux jours à La Malbaie (Québec, est du Canada), malgré le compromis qui avait été forgé de haute lutte sur les questions commerciales. 

"Nous avons donné notre accord, nous avons fait des compromis sur le communiqué, nous nous sommes associés au communiqué, en toute bonne foi", a expliqué Larry Kudlow.

"C'est une trahison, il nous a doublés, pas seulement le président Trump mais aussi les autres membres du G7", a-t-il ajouté.

Quant à la réaction de Donald Trump, qui avait également traité Justin Trudeau de personne "malhonnête et faible", elle est destinée à ne pas "montrer de faiblesse" avant son sommet avec Kim Jong Un sur la dénucléarisation de la Corée du Nord.

"Nous ne pouvons pas mettre Donald Trump en position de faiblesse avant les discussions avec les Nord-Coréens", qui doivent se tenir mardi matin à Singapour, a déclaré Larry Kudlow.

M.P avec AFP