BFMTV

USA: un petit avion qui ne répondait pas s'écrase au large de la Jamaïque

Avant qu'il ne s'écrase, deux F-15 de l'armée de l'air américaine, comme celui-ci, s'étaient lancé à sa poursuite (photo d'illustration).

Avant qu'il ne s'écrase, deux F-15 de l'armée de l'air américaine, comme celui-ci, s'étaient lancé à sa poursuite (photo d'illustration). - Paul Crock - AFP

Parti dans la matinée du nord-ouest des Etats-Unis, le petit avion était rapidement devenu muet. L'armée avait envoyé deux jets pour le suivre.

Un petit avion monomoteur américain, muet depuis son décollage, s'est écrasé vendredi au large de la Jamaïque. L'accident s'est produit vers 14h15 locales (20h15 françaises) à environ 22 kilomètres de Port-Antonio, sur la côte nord-est de l'île, a indiqué un responsable des autorités aériennes de Jamaïque. 

Peu de temps auparavant, des avions de chasse américain F-15 l'avaient pris en chasse et l'escortaient au-dessus de l'Atlantique, selon le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (Norad). Deux heures après son décollage, le petit Socata TBM-700 avait en effet cessé de répondre aux appels radio.

Ce petit avion de six à sept place était parti peu avant 8 heures locales (14 heures françaises) de Rochester, dans l'Etat de New York, avec dans son plan de vol une arrivée prévue à Naples, en Floride. Autrement dit, il devait traverser les Etats-Unis du nord-ouest au sud-est.

Un pilote "affaissé" dans son cockpit

Selon l'Agence fédérale de l'aviation (FAA), il avait "cessé de répondre aux appels radio vers 10 heures" (16 heures françaises). Une heure et demi plus tard, les deux chasseurs étaient envoyés pour le suivre. Ils ont dû faire demi-tour quand le Socata, qui ne respectait plus son plan de vol, est entré dans l'espace aérien de Cuba.

Selon CNN, qui cite une source à la Norad, les pilotes des F-15 ont eu le temps d'apercevoir "un pilote affaissé" dans son cockpit, sans doute inconscient. Selon la même source, il y aurait une à deux autres personnes dans l'avion. Le directeur de l'aéroport de Floride où devait se rendre l'avion a précisé à CNN qu'il ne "savait pas qui" était à bord, ni "dans quel état" se trouvaient passagers.

M. T. avec AFP