Donald Trump et Hillary Clinton.
 

A 11 jours du scrutin, le FBI s'invite de nouveau dans la campagne présidentielle américaine. C'est le retour du scandale des emails envoyés par Hillary Clinton, alors secrétaire d'Etat, depuis sa messagerie personnelle, au lieu d'utiliser la messagerie sécurisée du gouvernement.

Votre opinion

Postez un commentaire