Le procès d'un soldat franco-israélien accusé d'avoir achevé un assaillant palestinien qui ne semblait plus poser aucun danger s'est ouvert ce lundi devant un tribunal militaire en Israël, où son cas divise profondément l'opinion.

Votre opinion

Postez un commentaire