BFMTV

Un groupe jihadiste lié à Daesh revendique des attaques contre des soldats français et américains

Un soldat de l'opération Barkhane.

Un soldat de l'opération Barkhane. - Ludovic MARIN / AFP

Dans un communiqué relayé ce vendredi par une agence d'information mauritanienne, un groupe jihadiste ayant fait allégeance à Daesh a revendiqué une série d'attaques récentes au Sahel contre des militaires français et américains.

L'organisation jihadiste d'Adnan Abou Walid Sahraoui, qui a prêté allégeance au groupe Daesh, a revendiqué une série d'attaques dans le Sahel, notamment contre des militaires français et américains, dans un communiqué relayé vendredi par l'agence privée mauritanienne ANI.

Il proclame sa "responsabilité dans l'attaque contre un commando américain en octobre au Niger, dans la région de Tongo Tongo", jusqu'alors largement attribuée au groupe, mais qui n'a pas été revendiquée, ainsi que contre celle qui a frappé jeudi la force française Barkhane au Mali, selon le communiqué cité par l'ANI (Agence Nouakchott Information).

Le 4 octobre, quatre soldats américains et quatre militaires nigériens ont été tués dans une embuscade tendue par des jihadistes à Tongo Tongo, un village proche du Mali. Trois soldats de Barkhane ont été blessés jeudi, dont un grièvement, lors d'un attentat suicide à la voiture piégée contre leur convoi entre Ménaka et Indelimane, dans le nord-est du Mali, a annoncé vendredi l'état-major des armées français.

R.V. avec AFP