BFMTV

Un bébé d'une migrante naît et meurt à bord d'un bateau entre l'Afrique et les îles Canaries

SOS Méditerranée lors d'une opération de sauvetage le 9 août 2019.

SOS Méditerranée lors d'une opération de sauvetage le 9 août 2019. - Anne CHAON / AFP

Le nouveau-né se trouvait à bord d'un canot pneumatique chargé de 43 personnes. La cause de la mort n'est pas connue.

Le bébé d'une migrante africaine est né et mort pendant la traversée entre l'Afrique et l'archipel espagnol des Canaries, à bord d'une embarcation de fortune, ont annoncé mercredi les gardes-côtes espagnols.

La cause de mort encore inconnue

Le nouveau-né se trouvait à bord d'un canot pneumatique chargé de 43 personnes, localisé à la mi-journée par le service public de sauvetage en mer à 15 milles marins à l'est d'Arrecife, principale ville de l'île espagnole de Lanzarote.

Les sauveteurs ont su qu'"une femme avait accouché à l'intérieur de l'embarcation", a indiqué une porte-parole des gardes-côtes Une fois au port, le service d'urgence de l'archipel espagnol des Canaries a confirmé le décès du bébé. Pour le moment, la cause de la mort n'est pas connue. 

Trois personnes ont été transférées à l'hôpital: la mère du bébé décédé, une autre femme enceinte et un garçon de 12 ans pour hypoglycémie. Selon les gardes-côtes, ces migrants originaires d'Afrique subsaharienne, dont cinq sont mineurs, avaient pris la mer dimanche.

La voie maritime privilégiée au détroit de Gibraltar

L'an dernier, plus de 32.500 migrants sont arrivés clandestinement par terre ou par mer en Espagne, soit moitié moins qu'en 2018, selon les données fournies par le ministère de l'Intérieur.

Les arrivées à travers le détroit de Gibraltar ont considérablement diminué, tandis que la voie maritime vers les Canaries, dans l'Atlantique, a été plus empruntée. En 2019, 2698 migrants irréguliers sont ainsi arrivés par la mer aux Canaries, plus du double qu'en 2018.

E.P avec AFP