BFMTV

Un ancien général du KGB lié aux révélations sur Trump retrouvé mort

Le siège du FSB, successeur du KGB, à Moscou le 30 décembre 2016

Le siège du FSB, successeur du KGB, à Moscou le 30 décembre 2016 - Vasily Maximov-AFP

Un ancien général des services secrets russes (FSB, ex-KGB), lié à l'ancien agent britannique du MI6 auteur d'un rapport compromettant sur Donald Trump, a été retrouvé mort dans des circonstances troublantes à Moscou.

Son corps était à l'arrière de sa Lexus noire, stationnée dans un parking de Moscou. Oleg Erovinkin, un ancien général du FSB - successeur du KGB soviétique - a été retrouvé mort le 26 décembre dernier. Officiellement, c'est une crise cardiaque qui l'a emporté. Mais pour The Telegraph, les circonstances de ce décès restent troublantes. 

Car l'homme ne serait pas étranger au scandale qui a éclaboussé Donald Trump au début du mois de janvier. Il serait la source qui a alimenté le rapport de 35 pages contenant des informations compromettantes sur la vie privée du nouveau président des États-Unis et ses activités économiques, assure le quotidien britannique.

Un moyen de pression

Selon ces notes établies par un ancien des renseignements britanniques rapportées par CNN et publiées dans leur intégralité par Buzzfeed, une vidéo impliquerait le locataire de la Maison Blanche et des prostituées dans un luxueux hôtel moscovite.

Le rapport détaille également les liens entre Vladimir Poutine et Donald Trump, et comment "le régime russe a cultivé, appuyé et assisté Trump depuis au moins cinq ans". Le mémo affirme également qu'un échange d'informations aurait eu lieu pendant la campagne présidentielle entre l'entourage du candidat républicain et le Kremlin. Les renseignements américains ont jugé le document crédible et craignent que la Russie s'en serve comme moyen de pression sur le nouvel homme fort des États-Unis.

La cause de la mort n'a pas été confirmée

Depuis, cet ancien agent du MI6 - dont l'identité a été révélée - a disparu. Plusieurs journaux britanniques affirment qu'il aurait quitté son domicile avec femme et enfants pour se cacher, craignant pour sa vie. Son rapport s'appuyait sur le témoignage d'un "haut officier des services de renseignements russes, toujours actif au sein du Kremlin". 

Or, Oleg Erovinkin avait été l'un des principaux collaborateurs d'Igor Sechin - cité dans le rapport - à la tête du groupe pétrolier russe Rosneft, et se trouve être un ancien vice-premier ministre, très proche de Vladimir Poutine.

L'agence d'État russe RIA Novosti a lancé une "enquête à grande échelle" dans la zone où le corps du général a été retrouvé. Il a été transporté à la morgue du FSB. La cause de la mort n'a pas encore été confirmée.

Céline Hussonnois-Alaya