BFMTV

Ukraine: quatre soldats tués malgré le cessez-le-feu

La trêve, conclue vendredi dernier entre l'armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes, a été violée à plusieurs reprises depuis son instauration.

La trêve, conclue vendredi dernier entre l'armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes, a été violée à plusieurs reprises depuis son instauration. - Anatolii Stepanov - AFP

Sur le terrain, malgré la trêve, la situation reste très tendue. Diplomatiquement, la Russie veut accélérer le calendrier des négociations.

Si la trêve tient pour l'heure le coup, plusieurs accrochages ponctuels l'ont déjà mise en péril. Quatre soldats ukrainiens ont été tués depuis l'entrée en vigueur vendredi d'un cessez-le-feu, décidé entre Kiev et les séparatistes.

Sur le terrain, la situation reste tendue malgré la poursuite du dialogue de paix entre les présidents ukrainiens Petro Porochenko et russe Vladimir Poutine.

Des tirs de roquettes

L'aéroport de Donetsk, chef-lieu de la rébellion prorusse dans l'est de l'Ukraine, a été à quatre reprises la cible de tirs au lance-roquettes Grad dans la nuit de lundi à mardi, a annoncé Kiev, qui a fait état d'autres attaques contre les positions ukrainiennes dans la région de Donetsk.

Le quartier Kievski de Donetsk, proche de l'aéroport et contrôlé par les forces ukrainiennes, a subi dans la nuit des tirs d'artillerie qui ont blessé une femme.

La Russie espère des pourparlers rapidement

La Russie espère que les pourparlers sur le statut spécial des régions séparatistes de l'est de l'Ukraine, prévu par l'accord de cessez-le-feu signé à Minsk, commenceront rapidement, a déclaré par ailleurs le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Le protocole sur le cessez-le-feu, signé vendredi dernier à Minsk, "prévoit que des mesures soient prises" visant à définir "le statut du sud-est de l'Ukraine", a indiqué le chef de la diplomatie russe. "Nous espérons que de tels pourparlers commenceront vite", a insisté Sergueï Lavrov.

Jé. M., avec AFP