BFMTV

Ukraine: " Intervention militaire de l'UE ou de l'Otan = guerre mondiale"

Manifestants pro-russes, ce dimanche dans l'est de l'Ukraine.

Manifestants pro-russes, ce dimanche dans l'est de l'Ukraine. - -

Sur RMC, une jeune ukrainienne a fait part de son inquiétude devant l'escalade des violences dans l'est du pays. Des violences qui vont mener à une scission de l'Ukraine, selon une spécialiste.

L'Ukraine avance-t-elle pas à pas vers une partition ? La tension est en tout cas extrême dans le pays. Après la sécession de la Crimée, le scénario semble se reproduire dans l’est du pays, où des militants pro-russes ont pris d'assaut des bâtiments publics. Des affrontements entre pro-russes et pro-ukrainiens ont fait une cinquantaine de blessés dimanche dans l'Est, et selon l'ambassadeur britannique dans le pays, de 35 à 40.000 soldats russes seraient massés aux frontières de l'Ukraine. Le président ukrainien par intérim menace d'une vaste contre-offensive.

"La guerre civile ? Je ne l'imagine pas"

Des tensions qui inquiètent Natalya, étudiante de Donestk. "Je m'inquiète beaucoup, a-t-elle dit sur RMC. Il me semble que le scénario qui a eu lieu en Crimée il y a un mois, devient la réalité pour l'est de l'Ukraine. Il y a des tensions dans les relations personnelles, même dans les familles. Souvent la sœur est pour (la partition, ndlr), le frère contre ; Le mari est pour, et la femme contre. Je ne m'imagine même pas ce qui va se passer après. La guerre civile ? Je ne l'imagine pas".

"Grignotage d'une région sur l'autre"

Comment la situation peut-elle évoluer ? "Malheureusement, le scénario plausible, c'est plutôt la partition de l'Ukraine avec un grignotage d'une région après l'autre, exlique sur RMC Gloria Ackerman, historienne et journaliste spécialiste de l'Ukraine. On ne peut pas espérer, pour les ukrainiens, qu'il y ait une intervention militaire de l'UE ou de l'Otan. La Russie avec ses armes nucléaires et un dirigeant comme Vladimir Poutine... aller au conflit militaire, cela voudrait dire la guerre mondiale".

|||-> Ukraine: la situation vous inquiète-t-elle ?

La rédaction