Mis à jour le
Une passante dans les rues dévastées de Tacloban, ce mardi 12 novembre.
 

Tacloban, où 10.000 personnes auraient péri, est une ville fantôme. Sans soins ni nourriture, les survivants envisagent de fuir ou pillent les habitations encore debout.

Votre opinion

Postez un commentaire