Mis à jour le
Rached Ghannouchi, le chef du parti Ennahda, a annoncé la "neutralisation" de quatre ministères régaliens.
 

Le parti islamiste Ennahda renoncent finalement à contrôler les ministères régaliens, dont l'Intérieur. Ils cèdent ainsi à une revendication exprimée par la quasi-totalité de l'opposition et de ses partenaires laïques au gouvernement.

Votre opinion

Postez un commentaire