vegas
 

Le 1er octobre dernier, Stephen Paddock tuait au moins 58 personnes, blessant 500 individus supplémentaires, en tirant sur une foule depuis sa chambre d'hôtel à Las Vegas. Les enquêteurs peinent toujours à comprendre comment ce retraité aisé, sans passé criminel, a pu en arriver là. Ils s'intéressent, selon le New York Times, à présent au parcours criminel de son père, Benjamin Paddock, un braqueur récidiviste dont le profil avait désarçonné un psychiatre en 1960. 

Votre opinion

Postez un commentaire