BFMTV

Trump soutient son ex-secrétaire du personnel accusé de violences conjugales

Donald Trump

Donald Trump - Jim Watson-AFP

Rob Porter, secrétaire d'Etat à la Maison blanche, a démissionné mercredi après que les accusations de violences conjugales portées contre lui par ses deux anciennes épouses ont fait surface dans la presse. Vendredi, Donald Trump lui a souhaité une "merveilleuse carrière".

Mercredi, Rob Porter, jusqu'ici secrétaire du personnel de la Maison blanche, démissionnait de ses fonctions. A l'origine de sa décision: les accusations de violences conjugales, tant physiques que psychologiques, portées contre lui par Colbie Holderness et Jennifer Willoughby, deux anciennes épouses. Des photos de la première, avec un œil au beurre noir, ont même été diffusées. Rob Porter nie ces allégations. 

Et son désormais ex-patron, le président des Etats-Unis d'Amérique, croit fermement en la véracité de cette dénégation, comme le montre la presse américaine. Ce vendredi, face à la presse, il a apporté tout son soutien à Rob Porter: "Comme vous le savez sans doute, il est innocent. Je crois que vous devez vous en rappeler. Il a dit très fermement hier qu’il l’était."

"On lui souhaite une bonne continuation" 

Dans son style tout en répétitions, il a détaillé: "On lui souhaite bonne continuation. J’ai appris récemment, et j’ai été très surpris. Nous lui souhaitons bien sûr une bonne continuation." Il a poursuivi: "Nous espérons qu’il aura une très belle carrière. C’était très triste d’apprendre sa démission. Il est sans doute très triste aussi." Rendant hommage au travail accompli par son collaborateur, il a appuyé: "C’est à l’évidence, une période difficile pour lui. Il a fait du très bon boulot quand il était à la Maison blanche."

Comme il ne doute visiblement pas des dires de Rob Porter, Donald Trump n'a eu aucun mot pour les victimes présumées, comme l'a noté sur Twitter, notre correspondant aux Etats-Unis, Jean-Bernard Cadier. 

Robin Verner