BFMTV

Tirs de missiles: "une gifle en pleine face" des Américains, estime le guide suprême iranien

Image tirée d'une vidéo iranienne datant du 8 janvier 2020, montrant des missiles tirés depuis l'Iran contre la base militaire américaine de Ein-al Asad, en Irak

Image tirée d'une vidéo iranienne datant du 8 janvier 2020, montrant des missiles tirés depuis l'Iran contre la base militaire américaine de Ein-al Asad, en Irak - HO / IRIB / AFP

Les vingt-deux missiles tirés par l'Iran avec pour cible deux bases militaires américaines sont une "gifle" pour le guide suprême iranien. Aucune victime n'est à déplorer.

Le guide suprême de la République islamique d'Iran a affirmé ce mercredi que les tirs nocturnes de missiles iraniens sur des bases abritant des soldats américains en Irak sont "une gifle en pleine face" des Etats-Unis.

"La nuit dernière, une gifle a été donnée en pleine face" aux Américains, a dit l'ayatollah Ali Khamenei dans un discours télévisé. Le N°1 iranien avait appelé à venger la mort du puissant général iranien Qassem Soleimani, assassiné le 3 janvier, avec l'homme de l'Iran à Bagdad et huit autres personnes, par une frappe de drone américain dans la capitale irakienne. 

22 missiles se sont abattus sur deux bases

Le commandement militaire irakien a annoncé mercredi que 22 missiles se sont abattus sur deux bases sur son sol sans faire de "victime parmi les forces irakiennes", après une riposte iranienne contre les intérêts des Etats-Unis qui ont assassiné vendredi le général iranien Qassem Soleimani.

"Entre 01h45 et 02h15, l'Irak a été bombardé par 22 missiles - 17 sur la base aérienne d'Aïn al-Assad (...) et cinq sur la ville d'Erbil - qui ont tous touché des installations de la coalition" internationale antijihadistes emmenée par les Etats-Unis, indique-t-il dans un communiqué. 

J. G. avec AFP