Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, le 15 avril 2017 à Pyongyang
 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire