Des Nord-Coréens à Pyongyang
 

Alors que Donald Trump a qualifié le dictateur nord-coréen de "petit homme-fusée" après le nouveau tir de missile, la Chine refuse un embargo pétrolier et la Russie accuse les États-Unis de provocations vis-à-vis de Pyongyang.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire