Le président de la Tchétchénie Ramzan Kadyrov à Moscou le 1er décembre 2016
 

Ramzan Kadyrov, le président tchétchène proche de Moscou, a réfuté les accusations d'arrestations et de tortures d'homosexuels, dénonçant des "provocations".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire