Mis à jour le
Douma
 

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a fait état de dizaines de cas de suffocation, dont certains mortels, après un bombardement dans la Ghouta orientale. Les États-Unis soupçonnent une attaque chimique et accusent la Russie d'être en partie responsable.

Votre opinion

Postez un commentaire