Mis à jour le
Des avions de chasse Rafale reviennent après une mission sur la Charles de Gaulle le 23 novembre 2015 en Méditerranée
 

A la suite de l'intensification des frappes de l'armée française en Syrie, le Parlement doit voter mercredi "la prolongation de l'engagement des forces aériennes au dessus du territoire syrien" conformément à l'article 35 de la Constitution et sous les commentaires de l'opposition. 

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Jean Jacques chollez
    Jean Jacques chollez     

    La France et leurs supports n'ont aucune légitimité à intervenir en Syrie... Qui jusqu'à preuve du contraire possède un gouvernement légitime... C'est une déclaration de guerre envers un pays souverain... Est-ce que la Syrie envoie des avions bombarder des quartiers où logent nos djihadistes ???? Seule la Russie a été mandée par les autorités élues à intervenir contre ces fameux assassins longtemps considérés comme nos amis...ils font du bon boulot en Syrie nos "amis"... Dixit Fabius... Ils font du bon boulot pour qui?

Votre réponse
Postez un commentaire