Les présidents turc, russe et iranien ce mercredi lors du sommet pour la Syrie à Ankara. -
 

Malgré les frappes occidentales menées à la suite de l'attaque chimique imputée au régime syrien, la Turquie a assuré ce mardi qu'elle continuerait de travailler avec la Russie et l'Iran sur le cas de la Syrie comme décidé lors du sommet à Ankara le 4 avril dernier.

Votre opinion

Postez un commentaire