Le communiqué vierge diffusé mardi 20 février par l'Unicef en réaction à la situation à la Ghouta.
 

L'Unicef a joué sur le symbole de la page blanche ce mardi pour décrire son sentiment face aux violents bombardements menés depuis dimanche par le régime syrien sur la Ghouta, près de Damas, qui a tué plus de 250 civils, dont 60 enfants. 

Votre opinion

Postez un commentaire