× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
Le jeune stagiaire a finalement démissionné de son poste à l'ONU, à Genève.
 

David Hyde, un stagiaire néo-zélandais à l'ONU, a décidé de démissionner de son poste après que la presse a révélé qu'il était obligé de dormir sous une tente.

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • beaudolo
    beaudolo     

    "il était contraint de dormir sous une tente", maintenant c'est fini, les médias s'en sont occupé, il a perdu son job, il peut rentrer chez lui, pourtant il n'avait rien demandé!

  • Steph75
    Steph75     

    Pas besoin d'aller jusqu'à Genève. Il suffit d'aller faire un tour à l'UNESCO à Paris, où les stagiaires n'ont pas d'indemnité, même pas de carte de transport ou de ticket restaurant. Ce qui est contraire à la legislation française mais que les autorités ignorent.
    Comble du comble, les stagiaires payent même plus cher à la cantine de l'UNESCO car ils ne sont "pas des employés". Allez vous trouver un repas bon marché dans ce quartier!
    Et l'organisation fait des campagnes de publicité et des enquêtes pour savoir pourquoi il n'y a pas plus de mixité sociale et géographique!

  • Philippe de Besné 44
    Philippe de Besné 44     

    a l' onu on y est de riche en fils ,ce n'est pas la capacité ..ou alors celle de payer

  • MOA01
    MOA01     

    Quand ce jeune homme a postulé pour un stage à l’ONU, il a reçu TOUTES les informations pertinentes y compris le fait que les stages ne sont pas rémunérés et il devrait se loger, se nourrir, etc. Si il a voulu ce stage, c’est en sachant qu’une référence de l’ONU l’aiderait dans sa carrière… donc il a accepté le stage ET les conditions… mais maintenant, il contacte la presse pour se plaindre… PS. Je sais de quoi je parle car j’ai travaillé pour le système onusien…. Censure ?

    lesemian
    lesemian      (réponse à MOA01)

    Qu'est ce que tu y faisais comme travail, mon MOA01, "Technicien de surface"?

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à MOA01)

    D'une il n'a rien contacté du tout pour se plaindre, relisez bien en mettant votre mauvaise foi partisane de coté, il n'a de cesse de préciser qu'il n'a rien demandé de tout ça et était au courant des conditions.
    Bon maintenant la question se pose au sujet de ces conditions déplorables et incroyablement élitistes, qui se basent plus sur les origines et les moyens financiers que sur les compétences des candidats.
    Une organisation de ce genre ne devrait pas fonctionner ainsi telle une secte aristocratique réservée aux nantis.
    Pas étonnant qu'ils soient si souvent à coté de la plaque si leurs membres sont sélectionnés en priorité sur des critères financiers, ça me rappelle les campagnes électorales américaines, faut être déjà riche pour y accéder, bravo la démocratie, là c'est pareil, une telle institution devrait revoir son système de rémunération et d'hébergements de ses stagiaires.

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Incroyable, même l'ONU qui donne des leçons à toute la planète et à toutes occasions, exploite ses employés et le pire en Suisse, ça se passerait dans un pays pauvre ça se comprendrait (et encore).

Votre réponse
Postez un commentaire