Des brancards transportent les victimes des attentats survenus dimanche au Sri Lanka.
 

Le président américain Donald Trump a appelé lundi le Premier ministre du Sri Lanka pour lui présenter ses condoléances après la vague coordonnée d'attentats contre des églises et des hôtels qui a fait 290 morts.

Votre opinion

Postez un commentaire