Jean-Claude Juncker lors du sommet de l'Otan le 12 juillet 2018
 

La démarche du président de la Commission européenne avait fait réagir de nombreuses personnes, notamment sur les réseaux sociaux.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire