Retrait de candidature, scrutin ajourné: le clan Bouteflika tente de garder la main 

algerie
 

En Algérie, Abdelaziz Bouteflika ne sera pas candidat à un cinquième mandat présidentiel. Mais il reste en place jusqu'à ce qu'une "conférence nationale" ait achevé ses travaux ouvrant la voie à l'organisation d'un scrutin. Pour de nombreux observateurs, les annonces du communiqué présidentiel montrent que le pouvoir joue son va-tout et emploie aujourd'hui des solutions qu'il avait envisagées avant même la crise. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire