Mis à jour le
Des policiers pendant la vaste opération antiterroriste ce lundi dans le quartier de Molenbeek, à Bruxelles.
 

Trois jours après les attentats de Paris, la Belgique est décrite par certains comme une base européenne de la mouvance jihadiste. Le gouvernement de centre-droit du Premier ministre belge Charles Michel a promis un plan d'action aux contours encore flous. 

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • grognon
    grognon     

    il faudrait que la Belgique se remue un peu plus .....

    lojay
    lojay      (réponse à grognon)

    Malheureusement ... fermer les yeux pour faire comme si de rien n'était y serait plutôt de coutume ... Mais fermer les yeux n'annihile pas une certaine réalité ...

Votre réponse
Postez un commentaire