Donald Trump devant ses partisans en Floride.
 

Le président des Etats-Unis a lié une nouvelle fois immigration et terrorisme en s'appuyant sur les attentats en Allemagne, à Bruxelles ou encore à Nice. Avant d'ajouter à cette liste un acte qui aurait été commis en Suède. Après avoir suscité les interrogations, il s'est défendu sur Twitter.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
Votre réponse
Postez un commentaire