Prise d'otages au Burkina Faso: la zone visitée par les deux touristes était-elle, ou non, classée à risque?

Les deux ex-otages français entourent l'ex-otage sud-coréenne lors de leur réception au palais présidentielle du Burkina Faso
 

Contrairement à ce qu'a laissé entendre Jean-Yves Le Drian, les deux touristes français ne se trouvaient pas dans une zone rouge "formellement déconseillée" par le Quai d'Orsay au moment de leur enlèvement. Le marquage du ministère a été durci le 10 mai, jour de leur libération.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire