BFMTV

Présidentielle américaine: Trump encourage les électeurs à voter deux fois, un acte illégal

Pour prouver que le système de vote par correspondance est frauduleux, Donald Trump a encouragé les électeurs à voter deux fois à la même élection: une fois par courrier, une seconde dans un bureau.

Le président américain a encouragé ce jeudi les électeurs de Caroline du Nord à voter à distance par scrutin postal lors de la présidentielle américaine, puis à ce qu'ils se rendent ensuite dans un bureau pour tenter de voter à nouveau. Ce afin de prouver que le système de vote par correspondance, qu'il critique depuis des années, est frauduleux.

Seul hic, il est illégal de voter deux fois pour une élection.

Dénoncer la fraude par la fraude

Alors qu'un journaliste lui annonçait que 600.000 personnes pourraient voter par correspondance en Caroline du Nord pour l'élection présidentielle de novembre, Donald Trump a répondu: "Laissez-les envoyer [leur bulletin de vote] et laissez-les aller voter, et si leur système est aussi bon qu'ils le disent, ils ne pourront évidemment pas voter. Si ce n'est pas le cas, ils pourront voter", rapporte le média NBC.

Pour rappel, en Caroline du Nord, est considéré comme crime lors d'une élection le fait "de commettre une fraude de s'inscrire ou de voter dans plus d'une circonscription ou plus d'une fois, ou d'en inciter une autre à le faire", selon la législation en cours.

Ce n'est pas la première fois que Donald Trump s'en prend au vote par correspondance, qu'il considère comme la "plus grande fraude électorale de l’histoire". Mi-août, il a même été accusé par ses opposants de tout faire pour détruire le service public postal américain, afin de rendre impossible un vote par correspondance.

Un record de votes par correspondance en novembre?

En 2016, alors qu'il était candidat, il avait de nombreuses fois critiqué le vote par correspondance, expliquant que le scrutin serait falsifié. "Oh, voici un bulletin de vote, voici un autre bulletin de vote, jetez-le, jetez. Oh, en voilà un que j'aime, on va garder celui-là", avait-il déclaré dans le Colorado.

Un nombre record de personnes pourraient voter par correspondance pour cette élection, à cause de l'épidemie de coronavirus qui continue de frapper les Etats-Unis. D'après une étude du New York Times, près de trois quarts des votants seront éligibles à ce mode de scrutin en novembre.

Le service postal américain a d'ailleurs dû prévenir tous les États que, face à ces dizaines de millions de bulletins, il ne pourrait pas garantir les livraisons à temps.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV