Mis à jour le
Donald Trump lors d'un meeting à Austin, au Texas, le 23 août 2016.
 

Parkinson, troubles neurologiques, épuisement physique: depuis quelques jours, les pro-Trump alimentent la machine à complot au sujet de la santé de la candidate démocrate. Un nouvel angle d'attaque lancé par Donald Trump lui-même, alors qu'il se trouve distancé dans les sondages. 

Votre opinion

Postez un commentaire