Une petite fille à Shijiazhuang, dans le nord de la Chine, le 21 décembre (photo d'illustration)
 

Alors que la Chine a connu un pic de pollution pendant six jours, que des mesures d'urgence ont été prises et que les écoles étaient censées fermer, le principal d'un collège a jugé bon de maintenir les examens de ses élèves. Ils ont dû plancher toute la journée dehors dans le froid et le brouillard toxique.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire