BFMTV

Piperade, fromage et gâteau basque au menu du dîner d'ouverture du G7

Un repas de chefs d'État et de gouvernement lors du G20, en juin 2019.

Un repas de chefs d'État et de gouvernement lors du G20, en juin 2019. - Brendan Smialowski - AFP

Les chefs d'États invités ce samedi soir découvriront plusieurs spécialités locales du Pays basque.

Avant de se pencher sur les dossiers brûlants au programme du G7, de l'incendie en Amazonie en passant par le Brexit, les chefs d'État et de gouvernement débuteront ce sommet international par le traditionnel dîner d'ouverture, qui se tiendra ce samedi soir au phare de Biarritz. Pays basque oblige, les invités goûteront à partir de 20h30 les spécialités locales de la région, cuisinées par le chef basque Cédric Béchade, aidé de Guillaume Gomez, chef des cuisines de l'Élysée.

Comme le révèlent nos confrères de RTL, le dîner débutera par la piperade contemporaine de Cédric Béchade, une entrée à base de tomates, d'oignons, de poivrons et de piment d'Espelette. Elle sera suivie d'un "marmitako", un plat typique du sud-ouest, à base de thon rouge pêché à la ligne à Saint-Jean-de-Luz. Des fromages de la région seront également au menu, de même que le traditionnel gâteau basque en dessert.

Les produits basques à l'honneur tout au long du sommet

Plusieurs grands chefs étoilés ont été choisis par la présidence française pour préparer les autres repas au menu de ce sommet du G7, tels qu'Andrée Rosier, Michel Guérard ou encore les frères Ibarboure. Comme l'explique à l'AFP la cheffe Andrée Rosier, en charge du déjeuner du lundi midi, les produits basques seront à l'honneur durant toute la durée du sommet.

"Nous avons la chance au pays basque d'avoir l'océan et la montagne, donc nous avons un large choix de produits, à la fois de la terre et de la mer. Chaque chef apportera son produit, son plat signature, issu du pays basque. Nous avons deux plats signatures qu'on dévoilera après le sommet, pour laisser la surprise au chef d'Etat qui découvre son repas", souligne-t-elle.

À noter que près de 3600 cafés et 1200 thés ont été prévus par le traiteur Jean-Marc Salva sur toute la durée du G7, de ce samedi 24 août jusqu'au lundi 26 août.

Juliette Mitoyen avec AFP