Un message du gouvernement pakistanais mettant en garde contre le partage sur internet de contenus "blasphématoires", le 10 mai 2017 à Islamabad
 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire