BFMTV

"On est gagnants des deux côtés": le secrétaire d'État aux Affaires européennes se félicite de l'accord post-Brexit

Invité de BFMTV pour commenter l'accord trouvé à Bruxelles entre le Royaume-Uni et l'UE, Clément Beaune a détaillé les normes commerciales qu'auront dorénavant à respecter les Britanniques.

Pour Clément Beaune, l'accord post-Brexit trouvé ce jeudi à Bruxelles "est une bonne chose" pour la France "et pour le Royaume-Uni". "Je pense qu'on est gagnants des deux côtés", estime le secrétaire d'État aux Affaires européennes. "On a obtenu beaucoup de concessions, notamment sur la pêche", a-t-il expliqué sur BFMTV.

"L'accord commercial qui est signé, pour tous les autres secteurs économiques, c'est l'accès à notre marché pour le Royaume-Uni. C'est un avantage important! C'était pas un dû ou un droit du Royaume-Uni; on leur a donné cet accès. (...) Il n'y a aucun pays au monde qui a accès aujourd'hui au marché européen sans payer (...) des droits de douane", a développé le membre du gouvernement Castex.

Normes commerciales

Affirmant que "la position britannique a beaucoup évolué" au cours des négociations et que cette évolution a, in fine, permis la signature de l'accord, Clément Beaune a illustré son propos par un exemple.

"Si le Royaume-Uni exporte vers chez nous des produits alimentaires, des voitures, des produits chimiques, il faut respecter toutes nos règles d'interdiction de certains produits, nos normes d'émission, par exemple sur les véhicules, il faut respecter un certain nombre de normes sociales, (...) nos normes environnementales, nos normes de qualité alimentaire", a-t-il assuré.

Selon le secrétaire d'État, la France "n'a rien cédé" sur ces épineux sujets commerciaux. Il en va de même pour les marchés financiers de l'Union européenne, auxquels la toute-puissante City n'aura plus d'accès libre. "Ça c'est terminé", a déclaré Clément Beaune.

Jules Pecnard Journaliste BFMTV