Kim Jong Un et Xi Jinping, le 8 mai 2018, à Dalian (Chine)
 

Si les Chinois n’ont pas participé directement à la mise sur pied de la rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-Un, ils surveillent de très près l’évolution du dossier nord-coréen.

Votre opinion

Postez un commentaire