BFMTV

Une blogueuse australienne émeut le web avec une lettre ouverte aux mères

Le message de soutien posté par cette blogueuse australienne a rencontré un grand succès.

Le message de soutien posté par cette blogueuse australienne a rencontré un grand succès. - Capture d'écran Facebook Constance Hall - montage BFMTV.com

Un message appelant les mères de famille à déculpabiliser et à accepter leur corps après la naissance de leurs enfants, posté par une blogueuse australienne, a rencontré un grand succès sur Facebook.

Son message a été partagé plus de 130.000 fois sur Facebook. La blogueuse australienne Constance Hall, elle-même mère de quatre enfants, a publié sur le réseau social une lettre ouverte adressée à toutes les mères, pour leur témoigner son soutien et les déculpabiliser, face aux remarques des autres parents, ou face à la dépression dont plusieurs d'entre elles sont victimes après la naissance.

Message déculpabilisant 

En quelques lignes postées aux côtés d'une photo d'elle avec deux de ses enfants, la jeune femme de 32 ans décrit le quotidien éprouvant des mères, et le sentiment de découragement qui les traverse parfois.

"À la femme du parc, qui regarde son téléphone et ignore ses enfants, je te salue. Car tu te fous de ceux qui pensent que tu devrais être sous tension 24 heures sur 24. Car tu n'en as rien à faire de ce que le groupe des 'mères-gendarmes' pense. À la femme avec des piles de vaisselle et de linge sale qui sort quand même prendre un café avec des amis, je te salue. Être une bonne mère ou une bonne épouse ou un bon être humain ne signifie pas que l'on doit passer l'éternité à faire le ménage chez soi", écrit ainsi Constance Hall. 

"À la femme qui n'a pas perdu tout son poids de grossesse, je te salue. Un nouveau travail qui te prendra 24 heures, qui ne sera pas payé et se terminera dans 20 ans ne mérite pas d'abandonner le gâteau. Mange le gâteau, mange le p***** de gâteau et envoie balader quiconque ose dire quelque chose. Après l'accouchement, ton corps n'est pas devenu brusquement ouvert aux commentaires publics", poursuit-elle. 

Corps de mères

Un message rassurant et déculpabilisant, qui a semble-t-il fait du bien à beaucoup de femmes, puisque le post a été liké plus de 270.000 fois sur Facebook, et partagé plus de 130.000 fois. Dans les commentaires sous le message, de nombreuses mères ont remercié la blogueuse au franc-parler pour sa démarche et ses paroles, dans lesquelles elles se sont reconnues.

Pour les remercier, Constance Hall a décidé de prolonger l'initiative, en proposant aux mères de s'aimer telles qu'elles sont et de poster des photos de leurs corps de femmes devenues mamans, sous le hashtag #likeaqueen ("comme une reine").

A.S.