BFMTV

Obama redoute une défaite électorale

-

- - -

Les Américains votent ce mardi pour les élections de mi-mandat. Les démocrates de Barack Obama pourraient perdre la majorité dans au moins l’une des deux chambres du Congrès.

Ce mardi, les Américains votent pour renouveler la Chambre de Représentants et un tiers de leur Sénat. Ce sont les élections de « mid-terms » (mi-mandat).

La Chambre des Représentants peut être comparée à l'Assemblée nationale française: elle représente les citoyens, vote les lois fédérales et a les initiatives du budget. Ses 435 membres doivent être intégralement renouvelés.

Actuellement, les Démocrates disposent de 77 membres de plus que les Républicains, mais les sondages annoncent cette fois-ci une victoire confortable de l'opposition.

Les Américains votent également pour remplacer un tiers des sénateurs, qui représentent les Etats. Chacun dispose de deux sénateurs, quelle que soit sa population. Au total, il y a 100 sénateurs. Les démocrates possèdent la majorité : 57 contre 41 pour les républicains.

Enfin, 37 postes de gouverneurs sont à pourvoir. Ce sont eux qui contrôlent la loi des Etats, comme celle concernant la peine de mort ou l'éducation.

Vers un vote sanction pour Obama

Actuellement, les démocrates sont majoritaires dans les deux Chambres du Congrès. Mais ils risquent bien d’en perdre au moins une, quand les derniers sondages donnent 55% de voix aux Républicains contre seulement 40% aux Démocrates.

Un vote sanction dans un pays qui affronte de graves difficultés économiques et où le chômage frôle désormais les 10% de la population active.

Si la défaite est confirmée, Barack Obama devra donc apprendre à gouverner autrement, sans majorité. Les Républicains ont déjà annoncé qu’ils attaqueront la réforme de la couverture maladie et celle de la régulation financière, deux mesures phare de la première moitié de mandat. Ils disposeront également de pouvoirs d’enquête contre l’administration Obama.

Le congrès doit autoriser l'an prochain la hausse du niveau de la dette américaine pour financer l'action du gouvernement. Si les Républicains majoritaires refusent de voter, alors le gouvernement fédéral peut être bloqué.

En revanche, le président dispose d’un droit de veto pour bloquer un vote du Congrès.

dossier :

Barack Obama

bourdinandco - Nicolas Marsan