Le ministre des Affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif s'est montré très souriant dimanche sur le balcon du palais Coburg, où se déroule les tractations.
 

La confiance régnait dimanche à Vienne parmi les négociateurs du dossier nucléaire iranien, que le président Hassan Rohani a comparé à des alpinistes lancés à l'ascension d'un sommet.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Glochide
    Glochide     

    Les iraniens veulent la bombe . Un accord est donc impossible ou ce sera un accord de dupes !

Votre réponse
Postez un commentaire