Des policiers britanniques en faction à Amesbury le 7 juillet
 

Cela fait suite au décès de l'un des deux britanniques exposés à l'agent innervant fin juin, à proximité du lieu où un ex-espion russe avait été empoisonné en début d'année.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire