mosquee
 

Deux mosquées ont été ensanglantées ce vendredi à Christchurch en Nouvelle-Zélande. 49 morts, au moins, sont à déplorer. Quatre personnes ont été interpellées, et le Premier ministre australien a identifié l'un de ses ressortissants, qualifié de "terroriste d'extrême-droite", comme l'un des responsables des tueries. Celui-ci a posté un long manifeste sur les réseaux sociaux une heure avant les premiers coups de feu. Evoquant un supposé séjour en France, il prend appui sur ce dernier pour tenter de justifier son futur crime. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire