BFMTV

Nouvel An en Italie: pétards et feux d'artifice font un mort et plus de 200 blessés

-

- - -

Un jeune homme est mort en Italie après avoir voulu éteindre un incendie causé par les feux d'artifice tirés pour la nouvelle année. 204 personnes ont en outre été blessées en marge des festivités.

Les festivités du Nouvel An se sont soldées en Italie par un mort, pour la première fois depuis six ans, et 204 blessés dont 11 touchés grièvement à cause notamment de l'explosion de pétards, a annoncé le ministère de l'Intérieur. Un jeune homme de 27 ans qui se trouvait à Ascoli Piceno, dans les Marches, une région du sud-est du pays, a succombé à ses blessures en tombant dans un ravin d'une centaine de mètres, où il voulait tenter d'éteindre un début d'incendie provoqué par des feux d'artifice.

Les pétards étaient totalement interdits à Rome

C'est la première fois depuis 2013 que les fêtes du Nouvel An font une victime mortelle. Cette année-là, le bilan avait été de deux morts, avec en outre un nombre record de 622 blessés. Pour éviter de tels bilans, la ville de Rome, qui compte plus de 3 millions d'habitants, avait interdit totalement cette année l'utilisation de pétards, comme l'année précédente. 

Malgré cela, des voitures et poubelles ont pris feu à cause de l'explosion de pétards ou l'allumage de feux d'artifices dans plusieurs quartiers de la capitale, où plus de 140.000 personnes ont participé à un spectacle gratuit organisé par la ville au Cirque Maxime, en plein centre entre le Forum Romain et le Tibre, avec un millier de chanteurs, acrobates et danseurs. Le ministère de l'Intérieur a également fait état de la saisie de 10 lance-roquettes, 1.415 armes à feu, 103.000 cartouches et munitions, 682 kg de poudre et plus de 73.000 produits et engins illégaux ou détenus illégalement.

R.V. avec AFP