× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Deux officiers de la police nigérienne (illustration)
 

La police de Lagos a annoncé avoir libéré 19 femmes d'une "usine à bébés" victimes de trafic humain, troisième crime le plus répandu dans le pays, selon les Nations Unies.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire