BFMTV

Yémen: 41 militaires tués dans un double attentat perpétré par Daesh

A Khor Maksar, quartier d'Aden, un attentat suicide a fait au moins 20 morts, le 23 mai 2016. (Photo d'illustration)

A Khor Maksar, quartier d'Aden, un attentat suicide a fait au moins 20 morts, le 23 mai 2016. (Photo d'illustration) - Google maps

Le groupe jihadiste Daesh s'acharne sur les forces gouvernementales yéménites et sur les jeunes soldats que ces dernières tentent de recruter dans le sud du pays, où un double attentat a fait au moins 41 morts ce lundi.

Au moins 41 militaires ont été tués dans un double attentat revendiqué par Daesh, via un communiqué en ligne où le groupe jihadiste affirme s'en être pris à, contre l'armée ce lundi à Aden, la grande ville du sud du Yémen. Ce double attentat contre des recrues de l'armée et une base militaire est le deuxième en moins de dix jours à viser les forces que le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi, en guerre contre les rebelles, cherche à mettre sur pied pour sécuriser les zones sous son contrôle. 

Daesh s'en est pris à "l'armée des apostats" 

Les deux attentats ont eu lieu dans le quartier de Khor Maksar, non loin de l'aéroport international d'Aden, dont les accès ont été fermés par les forces de sécurité, a indiqué le général Nasser Al-Sarei, chef des forces spéciales à Aden. Dans la matinée, un kamikaze a actionné sa ceinture d'explosifs parmi des dizaines de jeunes recrues rassemblées devant un bureau d'enrôlement, faisant au moins 34 morts, a-t-il expliqué. L'attentat a eu lieu à proximité de la résidence du commandant de la base militaire Badr, le général Abdallah Soubeihi, selon lui.

Peu après, une forte explosion a secoué la base militaire Badr où "un engin explosif a été activé à distance et a visé un groupe de soldats", a-t-il ajouté. "Au moins sept militaires ont trouvé la mort dans cette explosion survenue à l'intérieur de la base", a indiqué le général Al-Sarei. Dans son communiqué de revendication, Daesh a affirmé s'en être pris à "l'armée des apostats", alors que des sources médicales ont confirmé le bilan de 41 morts dans les deux attentats,

A.M avec AFP